Page d'accueil OSSTF/FEESO

Nouvelles · Exposé économique d’automne de l’Ontario : Réactions de Harvey Bischof, président d’OSSTF/FEESO

Update

 
Nouvelles

Exposé économique d’automne de l’Ontario : Réactions de Harvey Bischof, président d’OSSTF/FEESO

Le 19 novembre 2018 — La semaine dernière, le gouvernement Ford a déposé l’exposé économique d’automne à Queen’s Park, assorti d’une série d’annonces troublantes. Elles indiquent la politique irresponsable de réductions à des services importants sur lesquels s’appuient les Ontariennes et les Ontariens pour une représentation équitable et un contrôle public adéquat.

L’élimination de l’Intervenant provincial en faveur des enfants de l’Ontario est irresponsable et présentera des risques accrus pour les enfants qui sont en familles d’accueil en Ontario ou confiés aux soins de la société d’aide à l’enfance. L’Intervenant en faveur des enfants joue un rôle déterminant en protégeant contre les mauvais traitements infligés à certains des enfants les plus vulnérables de la province, y compris les enfants autochtones et les enfants ayant des besoins particuliers et le projet du gouvernement d’éliminer ce service est tout à fait malavisé. En tant que travailleuses et travailleurs en éducation, dont la préoccupation première est le bien-être de nos élèves, nous devons dénoncer cette décision et exhorter le gouvernement à privilégier la protection des enfants.

En éliminant le Commissaire à l’environnement de l’Ontario, le gouvernement Ford continue de faire preuve d’indifférence grossière face aux préoccupations environnementales. Les décisions et initiatives du gouvernement touchant les changements climatiques et l’environnement ne seront plus soumises à un contrôle indépendant officiel au nom de la population de l’Ontario. Cela représente un énorme pas en arrière de la part du gouvernement.

De plus, la suppression du bureau du Commissariat aux services en français est une insulte envers chacun des 600 000 Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens dans les collectivités de la province; une insulte qui est bien renforcée par la nouvelle décision d’annuler le projet de la première université francophone en Ontario. Une communauté qui a contribué sans compter à la vie culturelle, économique et politique de l’Ontario perd un défenseur important et il est plutôt déconcertant que le gouvernement Ford pense que c’est là une manière appropriée de réduire les coûts.

Chaque membre d’OSSTF/FEESO devrait s’inquiéter sérieusement de ces annonces et de la perspective générale de l’exposé économique. Nous demandons au gouvernement de reconsidérer cette orientation et d’aller plutôt de l’avant avec un plan économique qui ne fait pas passer les intérêts du secteur privé avant les besoins de la population de l’Ontario.

Partager Cette Page