Page d'accueil OSSTF/FEESO

Nouvelles · Abrogation de la Loi 148 : Déclaration d’Harvey Bischof, président d’OSSTF/FEESO

Update

 
Nouvelles

Abrogation de la Loi 148 : Déclaration d’Harvey Bischof, président d’OSSTF/FEESO

Le 23 octobre 2018 — Aujourd’hui, le gouvernement Ford a annoncé la présentation d’une législation qui abrogera ou minimisera presque toutes les réformes trop longtemps attendues aux lois sur les normes d’emploi et du travail qui avaient été obtenues l’an dernier lorsque le précédent gouvernement a adopté le Projet de loi 148, Loi pour l’équité en milieu de travail et de meilleurs emplois.

La présente annonce constitue un gigantesque recul pour les droits des travailleuses et des travailleurs en Ontario. Tout le mouvement syndical ainsi que des mouvements de lutte populaire comme Battons-nous pour 15 $ et pour l’égalité (Fight for $15 and Fairness) ont travaillé sans relâche pendant presque quatre ans à soutenir les premières réformes importantes aux législations en matière de travail et des normes d’emploi depuis des décennies. La Loi 148 contenait des améliorations majeures pour les travailleuses et travailleurs dans des domaines comme les congés de maladie, les vacances, les horaires de travail équitables et un salaire égal pour les travailleuses et travailleurs temporaires ou à temps partiel. Elle augmenterait aussi le salaire minimum à 15 $ l’heure en janvier 2019.

Cependant, il ressort clairement de l’annonce d’aujourd’hui que le gouvernement Ford est déterminé à revenir à un cadre réglementaire qui est manifestement inadéquat quand il s’agit de protéger les droits et les conditions de travail de la population active, en particulier les centaines de milliers d’Ontariennes et d’Ontariens qui sont piégés dans des emplois précaires, faiblement rémunérés.

Cette mesure aura des incidences négatives sur certains membres d’OSSTF/FEESO et sur un très grand nombre de nos étudiants, notamment par l’impact sur leurs propres conditions de travail ou celles de leurs parents. Il est regrettable que le gouvernement Ford fasse passer les intérêts d’un puissant groupe de pression du milieu des affaires avant les besoins véritables des travailleuses et travailleurs et de leurs enfants.

OSSTF/FEESO demande au gouvernement Ford de revenir immédiatement sur sa décision et de ne pas intervenir dans la Loi pour l’équité en milieu de travail et de meilleurs emplois.

Partager Cette Page