Page d'accueil OSSTF/FEESO

Nouvelles · Annonces en éducation du 15 mars : Déclaration à ce sujet du président d’OSSTF/FEESO, Harvey Bischof

Update

 
Nouvelles

Annonces en éducation du 15 mars : Déclaration à ce sujet du président d’OSSTF/FEESO, Harvey Bischof

Le 15 mars 2019 — Ce matin, la ministre de l’Éducation a annoncé des changements dévastateurs au système d’éducation de l’Ontario, dont plusieurs auront des répercussions néfastes directes sur les membres d’OSSTF/FEESO et sur les élèves avec qui ils travaillent chaque jour.

Plus particulièrement, le ratio des effectifs moyens par classe dans les écoles secondaires passera de 22 à 28 jeunes. Pour OSSTF/FEESO, la mise en place progressive sur une période de quatre ans entraînera une perte de 3 630 membres du personnel enseignant de première ligne du système d’éducation publique en Ontario, une perte qui ne peut être absorbée sans un impact important sur l’apprentissage et la réussite des élèves. Et cela arrive au moment où les élèves atteints de TSA ayant des besoins plus élevés retourneront en salle de classe le 1er avril en raison des modifications mal conçues apportées par le gouvernement au Programme ontarien des services en matière d’autisme. Et, bien sûr, ces élèves sont loin d’être les seuls élèves ayant des besoins particuliers que les membres d’OSSTF/FEESO s’efforcent d’aider chaque jour.

Cela est assorti de certains autres changements bouleversant, y compris une diminution de 12,91 pour cent de la Subvention de base pour les élèves sur une période de quatre ans et une diminution de 5,88 pour cent de l’ensemble de la SBE au cours de la même période, une réduction qui soutirera 1,4 milliard de dollars du système d’éducation publique de l’Ontario.

Ces décisions, de même que d’autres mesures annoncées aujourd’hui, représentent une trahison épouvantable de la confiance du public. Elles tournent non seulement en dérision l’allégation qu’il y a du gras à couper dans le système d’éducation publique en Ontario, mais étant donné la promesse électorale répétée du premier ministre qu’il n’y aura pas de pertes d’emplois, le gouvernement ne dispose tout simplement d’aucun mandat pour apporter les modifications qu’il a annoncées ce matin.

Avec ces annonces, le gouvernement a déclaré la guerre au système d’éducation publique de l’Ontario et la réaction d’OSSTF/FEESO pour défendre ce système sera proportionnelle.

Partager Cette Page